Les bienfaits de la Kundalini sont inestimables mais… il y a un mais !

Je vous expliquais lors d’un précédent article qu’une montée de Kundalini équivalait à une puissante montée énergétique dans le corps que l’on peut comparer à un énorme débit d’une puissante rivière de montagne qui ne supporterait pas les amas de bois ou tout autre blocages lors de son passage…

Cela vous permet d’imaginer la puissance et la nécessité de se préparer avant d’en souhaiter son éveil et sa maîtrise.

Une kundalini « Ouverte »

Afin de comprendre la complexité de la Kundalini dans sa maîtrise, il est important de savoir comment nous pouvons l’utiliser lorsqu’elle est en fonction ou « ouverte », et quand elle est en repos, ou « comment la fermer ».

Imaginez un robinet d’eau que vous avez ouvert au maximum. Si cette eau s’écoule dans une baignoire au siphon fermé, vous avez maximum une heure avant de devoir fermer le robinet pour éviter des dégâts collatéraux .

Imaginez que vous laissiez couler indéfiniment ce robinet dans cette baignoire. Et qu’en plus, jour après jour, ce débit s’amplifie, dégradant puis dévastant tout sur son passage. D’abord la salle de bains, puis rapidement l’étage et enfin la maison entière…

Cet incident serait déplorable à plusieurs niveaux, dont deux principaux :

  • les dégâts occasionnés seraient très longs à réparer
  • le gaspillage de cet élément si précieux : l’eau

La kundalini peut être ce « robinet d’eau ».

Une Kundalini doit être refermée, comme un robinet d’eau quand nous n’avons plus besoin de l’utiliser.  

Pourquoi « refermer  » ou mettre au repos l’énergie de sa kundalini ?

En début 2017, j’ai malheureusement été informée d’un cas qui n’a pas survécu à sa montée de Kundalini.

Cette personne avait stimulé volontairement sa kundalini lors d’un stage.

Malheureusement, aucun suivi n’avait été fait après ce stage. Cette personne est donc repartie confiante chez elle. Elle ne connaissait rien à l’énergétique et n’avait aucune connaissance dans ce domaine. Elle ne pouvait donc comprendre si ce qu’elle vivait était normal ou non.

Son « robinet » ne s’était pas refermé : ce qui arrive assez rarement lors d’une première montée de kundalini.

Mais par manque de chance, cela s’est produit pour cette personne néophyte dans l’énergétique. Elle n’a pas compris que cette énergie était entrain de la détruire . Son corps a surchauffé et s’est éteint définitivement : elle est morte. 

D’autres cas ont eu « plus de chances » : certains se sont retrouvés internés avec de forte doses médicamenteuses.

D’autres ont vécu d’horribles tendances suicidaires incontrôlées. 

Dois-je aussi vous parler de ceux qui ont perdu leur emploi ou leur famille par leurs comportements devenu incontrôlables ?

Si vous êtes victimes de certains de ces symptômes ou si vous connaissez des gens dans cette situation , il est impératif de les accompagner vers des thérapeutes compétents pour les faire sortir de leur marasme. 

Il est possible de rétablir un équilibre chez ces personnes que ce soit dans leur vie privée et/ou professionnelle : il suffit dans un premier temps de « fermer » le robinet.

Vous avez des doutes ou des questions pour vous-mêmes ou pour une connaissance, posez votre question en commentaires et j’y répondrai.